Sommet UA : l’élection du futur président au menu

Prévu dans une semaine à Addis-Abeba,le sommet extraordinaire de l’Union Africaine aura au menu l’élection du futur président de la commission. Félix Tshisekedi président de la RDC aura la lourde tâche de prendre les rênes de cette organisation continentale.

A la différence des précédents sommets de l’Union Africaine cette fois-ci les chefs d’État et de gouvernement ne feront pas le déplacement d’Addis-Abeba.  Acause de la pandémie du covid 19, ça sera donc un sommet virtuel. Les débats seront exceptionnellement axés sur la culture. Mais la pandémie de Covid19 et la réponse Africaine face à cette maladie ne seront pas occultés. Les questions de paix et de sécurité ne sont pas sur l’agenda cette fois. Ce qui est curieux vu le nombre croissant des conflits en Afrique et les attaques terroristes notamment dans le Sahel.

Le principal enjeu de ce sommet semble être l’élection du président de la Commission. Le choix sera porté sur le candidat qui raflera deux tiers des 55 États membres.

Mais il risque de ne pas avoir de quoi se mettre sous la dent Moussa Faki, qui occupe le poste depuis quatre ans, n’a aucun concurrent en face. Une première dans l’histoire de l’UA. Mais si le Tchadien bénéficie du soutien des pays francophones, ce n’est pas le cas des pays de l’Afrique Australe. Ces derniers lui reprocheraient « un manque de fermeté» sur certains sujets brûlants de l’Afrique. S’il n’obtient pas le quorum requis, l’UA ouvrira alors le poste à d’autres candidatures.

Leave A Reply

Your email address will not be published.