Afrique : cent civils tués à l’ouest du Niger

Au Niger, 100 civils ont été tués par des hommes armés samedi 02 janvier 2021. L’attaque s’est produite dans deux villages différents du département de Ouallam dans l’ouest du pays.

Les attaques, qui se sont produites le weekend dernier dans deux villages situés à l’ouest du Niger, n’ont jusqu’ici pas été revendiquées. Mais les autorités du pays ne doutent pas de leur caractère terroriste.

Cent nigériens ont été tués et une vingtaine blessés le samedi dernier, suite à une attaque de deux villages de l’ouest du Niger. Cette attaque intervient entre les deux tours de l’élection présidentielle. C’est l’un des pires massacres de civils dans ce pays et au Sahel régulièrement visé par des groupes djihadistes.

La double attaque, qui n’a pas été revendiquée, a été perpétrée « par des terroristes venus à bord d’une centaine de motos »« Pour attaquer les deux villages (distants de 7 kilomètres), les assaillants se sont divisés en deux colonnes : pendant que l’une attaquait Zaroumadareye, l’autre a attaqué Tchoma Bangou », a expliqué le maire.

Les deux villages sont situés à environ 120 kilomètres au nord de la capitale Niamey, dans la région de Tillabéri, frontalière du Mali et du Burkina Faso. Cette région dite « des trois frontières » est régulièrement visée depuis des années par des attaques meurtrières de groupes djihadistes.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.