Manif à Conakry : Bafoé fait des révélations

Le ministère de la sécurité et de la protection civile a reçu mercredi la Coalition des femmes pour la paix en Guinée. Ces femmes étaient venues plaider l’arrêt des tueries à l’occasion des manifestations de rue en Guinée.  

 

‘’Nous avons souhaité rencontrer ces grandes dames pour parler de la sécurité et de la paix en République de Guinée. Nous nous sommes renseignés. Ce sont des femmes membres d’associations qui s’occupent de la sécurité et de la paix’’, indique le directeur général de la police nationale.

 

‘’Puisque nous nous sommes chargés de la sécurité dans ce pays, on s’est dit des entités comme ça, qui s’occupent de la sécurité et la paix, il faut qu’elles viennent, qu’on échange avec elles, qu’elles puissent nous poser des questions sur notre quotidien en matière de sécurisation des citoyens guinéens et de leurs biens’’, précise Ansoumane Baffoe Camara.

 

Pendant les manifestations de rue, raconte-t-il, ‘’j’ai eu des agents qui sont morts dans mes mains. J’ai au moins deux agents qui ont un œil cassé. Un jour, un agent qui était arrêté derrière moi, a reçu un caillou, Il a perdu l’œil’’.

Leave A Reply

Your email address will not be published.